Archives par mot-clé : Aristocratie trash

PORNO DINGO 4.0 : MA WEBCAM EST UNE FACTRICE SALOPE

Porno DingoMa factrice est une actrice porno.

Elle essaye la sodomie avec sa webcam.

Tout un monde d’expériences et d’imagination, de sextoys fumants, de téléphones roses saumon, de branleuses automatiques, de copines au bord de la psychose, de webcams cannibales et de sosies d’Audrey Fleurot en dominatrice sexe zoo.

Ma factrice essaye la sodo avec sa webcam et ça coince avec l’antenne : c’est l’heure de faire appel à Jo le Plombier spécialiste porno gay 100% TWITTER FACEBOOK INSTAGRAM TUMBLR GOOGLE. (Si vous aimez ce blog, n’oubliez pas de liker !)

Votre mot clé du jour vous est offert par Mark Zuckerberg : #luxurepornrobotsexuel

Le premier robot sexuel avec la tête de Justin Bieber, le torse de Vin Diesel, les fesses de Kim Kardashian et deux web webcams à la place des yeux – deux webcams salopes branchées en direct sur le site hargne.XXX – deux webcams espionnes japonaises en mal d’aventures dans un monde saturé de machines – deux webcams à la recherche d’une source de nouveauté dans les échappées belles d’une factrice trash et people.

Sasha Grey’s society

Sasha Grey's Society

Je viens de terminer Juliette Society, le premier roman de Sasha Grey. À aucun moment je n’ai pu me défaire de l’image et de la présence son autrice. Son visage, son attitude, son regard et sa paire de seins pâles m’ont collé à la peau.

S’il est clair que Sasha Grey joue de son image en confrontant ses héroïnes à leurs doubles, cela ne réduit pas le trouble qui m’a saisi tout au long de ma lecture.

J’étais directement interpellé, moi qui ai pris la décision de masquer mon identité derrière un pseudo crypté et un avatar clandestin de fille à cagoule. La question se posait. Devrais-je, moi aussi, jouer sur cette ambivalence, quitte à me servir de mon cul pour vendre des livres ? Ou dois-je me conforter dans l’idée que j’ai fait le bon choix : écrire en totale rupture avec mes activités de sexcameuse pour ne jamais donner prise au lecteur sur autre chose que sur mes mots.

#TontonBob (3)

#TontonBob n’est pas friand de métaphore : quand il vous fait grimper aux rideaux c’est toujours sans vous demander votre accord.

#TontonBob ne répond pas : il est pris dans une interminable partie de OUIJA.

#TontonBob donne le change aux policiers : par la combinaison scandaleuse d’une camgirl en plein spleen et d’une cathédrale de dossiers suspects.

#TontonBob rêve d’apocalypse et de comètes : il compte en faire qu’à sa tête.

#TontonBob ne fera pas de vieux os : le whisky et les cocktails à base de drogues dures l’emporteront bien assez tôt.

Porn Star Hall Of Fame

#PornStarHallOfFame : ceci n’est pas une fiction.

C’est un travail d’encyclopédiste que je me suis mise en tête d’accomplir en présentant – en quelques mots – les déesses, diablesses et autres succubes proliférant dans les zones interlopes de l’industrie du porno.

De trèèèèèèès courts portraits de stars de films X : un blaze, trois lignes et une image – juste ce qu’il faut pour cliper une hardeuse dans son essence. Un hommage à cette aristocratie du trash dont je vous parle parfois. Une déclaration d’amour à ces performeuses qui se plient dans tous les sens pour nous montrer les limites acrobatiques, techniques et physiques du sexe, quitte à se brûler les ailes dans les braises de l’enfer californien.

(photo d’illustration : Jo Broughton)