Archives par mot-clé : Danger

Horoscope du mois de mars (Poisson)

Poissons, vous atteignez un nouveau tournant dans votre vie. Une sorte de nouvelle vague. Mais gare aux vagues scélérates, celles qui vous annoncent que vous êtes dépassées et qu’une nouvelle génération commence à vous pousser vers la sortie.

Une de mes copines me racontait il y a quelques jours l’histoire de sa nièce de quatorze ans. Une petite garce qui s’est fait gauler par sa mère dans une situation délicate (non pas en train de regarder du porno sur internet ou de jouer à touche-pipi avec son petit ami – ce serait trop classique). La petite salope en herbe s’amusait dans sa chambre avec deux de ses copines, dont une se trouvait dans une posture de soumise – totalement nue – le corps ficelé avec des cordes trouvées dans le garage – la bouche bâillonnée avec un de ces bandanas revival 90’s.

La mère n’était pas au bout de ses surprises. En détachant ce qu’elle avait pris pour la souffre-douleur de la bande, elle découvrit que la captive était percée aux deux tétons et qu’un tatouage façon pin-up lui décorait l’épaule.

Plus inquiétant, la mère eut un moment de recul quand elle découvrit l’état de la moquette. La blondinette avait tellement kiffé sa race qu’une tache de mouille avait coulé sous ses fesses.

L’audace de ses trois jeunes collégiennes ne nous avait pas laissées indifférentes. Nous n’étions pas choquées pour un sou, mais vaguement dépassées par les événements. Ce genre de délire, nous ne l’avions découvert que bien plus tard. À cet âge-là, me dit ma copine poisson, ma vie sexuelle se limitait à me caresser à travers la culotte devant Hélène et les garçons.

Après cet aveu, elle resta un moment silencieuse. Je l’imaginais soucieuse de savoir que la barre allait devenir trop haute un de ces jours, même pour des filles aussi délurées que nous.

Pour ma part, les frasques de la nouvelle génération m’ouvraient de nouvelles zones potentielles de danger, de nouveaux territoires à explorer, et je ne pouvais résister à l’envie de savoir ce que sa nièce avait réellement dans le ventre.
De retour chez moi je n’ai pas pu m’empêcher de fouiller le net à la recherche de photos de la nièce. Je trouvais assez facilement son compte Twitter et, de fil en aiguille, je partis à la recherche de ses petites copines de jeu.

J’étais consciente qu’il y avait une limite très claire à ne pas franchir.

C’est une mineure.

C’est la nièce d’une vieille copine.

C’est trèèèèèèès dangereux. Et c’est très justement ce qui m’excitait.

Pour tout vous dire – au point où j’en suis – je pourrais très bien me mettre à sa poursuite un samedi soir, la draguer dans l’une de ses boîtes préférées et tenter de la mettre dans mon lit sans qu’elle ne sache qui je suis ni d’où je sors. Ce serait là un véritable gâchis, tant elle m’inspire des fantasmes nettement plus exaltants. Je pourrais tout aussi bien me rendre dans l’un de ces lieux de perdition dont elle raffole et tout mettre en œuvre pour que son petit groupe d’amies s’en prennent à l’innocente que je m’efforcerais de jouer.

Horoscope du mois de Novembre (Scorpion)

horoscope sexo porno scorpion

Il est souvent facile (trop facile) de reconnaître un scorpion.

Combien de fois ai-je entendu ce genre de formule : je suis scorpion, attends-toi à ce que ça pique… pour découvrir par la suite que l’apprenti Marquis de Sade n’était qu’un vulgaire nounours un peu timide qui m’avait caché son ascendant vierge.

Revendiquer le danger en dépit du ridicule. Voilà la marque du scorpion. En imprimant son symbole partout où c’est possible : en tatouage sur le cou – en motifs sur ses vêtements – voire les sous-vêtements – en logo géant sur la lunette arrière de la voiture…

L’on en viendrait presque à croire que tout est bon dans le scorpion.

Mais il faut se méfier. Plus vicieux que le scorpion qui s’affiche, il existe le scorpion qui se cache : planqué sous une pierre de son désert personnel dans l’attente de quelque proie facile.

Ce scorpion-là, c’est celui qui est capable de causer le plus de dommages.

Celui qui (par exemple) va prendre la petite vidéo qui tue en soirée – pas la petite vidéo amusante qui vous montre ivre morte en imitant la dernière danse de Miley Cyrus sur la table du salon – non, je parle d’un genre de vidéo nettement plus fun (tant que vous n’en êtes pas la vedette et tant qu’elle ne se retrouve pas sur internet) : le genre de vidéo où vous faites des choses vraiment très intimes – comme se laisser branler pour la première fois par sa meilleure amie après avoir bu bien trop de verres de rosé-pamplemousse

Je parle aussi de choses un peu moins reluisantes – comme simuler une éjaculation faciale avec un fond de bouteille de Champagne tout en montrant son sexe fraîchement rasé aux clients d’un bar de nuit.

Je parle aussi de choses plus osées que l’on réserve à un petit comité de connaissances intimes – comme uriner dans une paire de Louboutin à 500 boules pour le plaisir d’un maître de maison un peu fétichiste sur les bords.

Je parle aussi de choses plus dégueulasses que l’on ne devrait faire qu’après avoir fait descendre son taux d’alcoolémie en dessous d’un gramme par litre de sang – comme s’enfoncer le goulot d’une bouteille de vin dans le cul après avoir perdu un pari stupide.

En ce mois de novembre, je n’ai pas de conseil particulier à donner aux scorpions. Je veux juste leur faire comprendre que les histoires de karma n’ont de drôle et que l’on finit toujours par payer ses dettes.