Archives par mot-clé : Ebook

Précisions sur Very Bad Porn

very bad porn

C’est une précision que je souhaitais apporter à propos de Very Bad Porn.

J’ai presque renoncé à publier cet ebook. Pour cause : ce fond de machisme dégueulasse qui imprègne l’ensemble du texte.

Sergio (le personnage principal) impose une domination sur l’ensemble du groupe. Particulièrement sur les filles. Quant à la narratrice, elle se laisse (en apparence) imposer ses désirs. À de nombreuses reprises, les limites du consentement se floutent et la différence entre le subi et le voulu n’est plus très claire.

Pourtant, chercher les limites là où elles sont les plus vagues, c’est peut-être ce qui défini par essence la littérature. Qu’il s’agisse de porno, de polar ou de SF.

Si j’avais décidé de rester dans les clous, j’écrirai de la romance, vous le savez.

Toutefois – et ne vous y trompez pas – l’héroïne ne se laisse pas faire. Je ne pouvais décidément pas en faire une oie blanche corrompue par deux salauds et deux salopes. Bien au contraire, plutôt que de chercher à écrire les aventures d’une Super Woman toujours du bon côté de la barrière, j’ai laissé mon personnage patauger dans les zones grises de sa sexualité – très exactement au point où l’on décide de se laisser couler ou de se reprendre en main.

J’annonçais dans le prologue que cette histoire était un conte pornographique, voici quelques pistes pour définir la morale.

En prologue de VERY BAD PORN

À l’origine de Very Bad Porn, il y a une histoire qui traîne sur des forums depuis la création même d’Internet. L’on doit d’ailleurs retrouver cette histoire dans de vieilles revues pornos, voire de manière plus cryptée dans certaines fresques de bordels antiques.

Very Bad Porn se raconte comme une variation sur un thème bien connu : comment une jeune fille a été transformé en salope par un groupe d’amies et d’amis.

À force d’être lue, relue et réécrite (chaque auteur tenant son récit d’un témoignage soi-disant confidentiel), ce récit est devenu une légende urbaine, un conte pornographique.

Tout comme il existe des remake de film et des remix de chansons, j’estime qu’il devrait y avoir une place dans la pop culture pour le rewriting de textes.

Le hic, c’est que l’accusation de plagiat tombe très rapidement quand il s’agit d’écriture. Pourtant, je me suis dit que cette histoire méritait une nouvelle version remise au goût du jour. J’ai tout réécrit – changé certains lieux – supprimé certaines situations pour en ajouter d’autres issues de mon imagination pervertie – et j’ai limité le nombre de personnages à l’essentiel : trois filles, deux garçons.

J’y ai aussi ajouté ce qui fait le sel de la littérature pornographique : un minimum d’introspection pour saisir au mieux comment cette fille ne s’est pas réveillée salope par hasard.

3 raisons de ne pas lire « Le diable baise avec nous »

Le diable baise avec nous

J’ai totalement omis de parler de mon dernier livre, Le diable baise avec nous. Puisque je sais à quel point il est difficile de convaincre les potentiels lecteurs, je préfère vous donner de bonnes raisons de ne pas acheter cet ebook.

Raison n°1 : vous êtes fâchés avec la littérature.

Ne dites pas le contraire, rien ne vaut un bon porno sur internet. Puisque tous vos fantasmes les plus inavouables sont déjà exposés en ligne, à une portée de clic, pourquoi prendre la peine d’explorer d’autres univers dans un livre ?

Raison n°2 : vous n’aimez pas le sexe, et encore moins la pornographie.

Alors je me demande bien ce que vous faites sur cette page, à lire ce blog 100% porno. Si c’est de la curiosité, dites-vous qu’elle est aussi malsaine que le contenu du Le diable baise avec nous.

Raison n°3 : le sexe anal vous indispose.

Voilà peut-être la seule raison valable pour ne pas acheter cet ebook, puisqu’il n’est presque question que de sexe anal, de sodomies brutales, de léchages de cul et d’insertions frénétiques dans presque tout ce qui possède un trou du cul. Et ce jusqu’au pire. On ne baise pas impunément avec le diable.

Vous souhaitez quand même passer outre ces avertissements ? Alors cliquez ici : https://www.amazon.fr/diable-baise-avec-Porno-Chaos-ebook/dp/B073T3C3MZ

Tonton Bob (la suite)

Tonton Bob, c’est une vieille connaissance.

Les connaisseurs seront ravis d’apprendre que je parle de lui dans le dernier numéro de la Revue Squeeze, disponible gratuitement en PDF ou Ebook : revuesqueeze.com/actualites/4121/

Vous y retrouverez aussi des textes de Fabrice Decamps, Xavier Bonnin, Antonin Crenn, Witold Bolik, Henri Ansbert, Le Golvan, Murielle Modély, Arnault Destal, et Christophe Siébert.