Archives par mot-clé : Fanfiction

Test je suis Roxy Raye (Dingo Porn 2.0)

Test je ne suis pas un robot.

Test je ne suis pas Justin Bieber.

Test je suis Roxy Raye : je suis un cul de balbutiante revendiqué comme un jeu sexuel – je suis une littérature porno louche pour puceau – je suis un porno gay au garage forcé avec tendresse, avec une casquette Brazzers sur la tête et un kebab au goût de sperme – je suis une suceuse de l’Ouest – je suis une histoire de beurette qui montre sa bite aux trous noirs – je suis ton fantasme de cul de bourgeoise en 3D – je suis ton garde boue hollandais kamasutra pour participer à une fanfiction gangbang + sodomie + bukkake + putes mais sans aucune queue de taulard à l’horizon.

Je suis un test.

Je suis un test, un test.

Je suis une peste.

Michel Drucker, Manuel Ferrara : même fureur, même combat

une-petite-histoire-avec-michel-drucker-manuel-ferrara-et-un-canape-rouge

Dans les rapprochements d’idées improbables que se permettent mes petits lutins personnels – ces petits êtres malicieux qui tirent les ficelles de mon inconscient à l’approche du sommeil – il existe une vision récurrente :

Deux canapés.

Un canapé de cuir blanc d’une villa de producteur hollywoodien.

Un canapé rouge sang de studio d’enregistrement parisien.

Fondu au noir sur Michel Drucker et Manuel Ferrara. Les deux hommes partagent le même goût fétiche pour les canapés. La même fureur dans l’action. Le même combat pour l’authenticité et la recherche d’une lueur de vérité dans le chaos du monde de l’entertainment.

Je vois défiler toutes sortes de femmes sur ce canapé, des inconnues, des célébrités, pêle-mêles… Catherine Deneuve main dans la main avec Isabelle Adjani, Sasha Grey donnant la réplique à Sylvia Saint, Audrey Fleurot et sa grosse paire de sein couleur de nacre…

D’un côté du canapé Manuel Ferrara leur fouille le cul avant de les baiser d’une ardeur sans pareille.

De l’autre côté c’est Michel Drucker qui tente de les interviewer, de leur tirer des confidences brutales sur leur sexualité, de faire le jour sur certaines coïncidences fatales, leur première fois avec un homme, avec une femme, leur meilleur souvenir de branlette, leur fantasme le plus dégradant, sans jamais perdre de vue le plan final, la question qui tue, juste après la faciale, quelle femme souhaiteriez-vous inviter la semaine prochaine sur notre canapé ?

Mon fantasme de Justin Bieber

Justin Bieber, loin d’être un fantasme de jeunesse, serait davantage un fantasme de fantasme.
Un fantasme non assumé ? Pas vraiment.
Mon fantasme de Justin Bieber serait plutôt celui d’une cousine vaguement domina… lui faire découvrir les délices du sexe anal en douceur tout en buvant des milk-shake devant Netflix… lui faire comprendre par la pratique que les mecs peuvent aussi aimer se faire prendre par le cul… surtout si c’est par une jolie fille pleine d’expérience… mais voilà qui nous éloigne de mon propos initial.
Je voulais vous toucher deux mots au sujet de mon dernier texte – Une soirée avec Justin Bieber (premiers émois sodomites)
Il y a bien sûr une dose de fanfiction dans ce texte.
Un peu de slash, aussi, en imaginant une relation homo-érotique avec un personnage célèbre.
Il est également question d’un peu romance (une parodie de romance adolescente) et d’un fantasme tenace qui consiste à vouloir mettre des célébrités dans des situations délicates – ce qui sera le sujet de prochains textes à venir.

#RaysDay 2016

Aujourd’hui 22 août.
Soit le jour du ‪#‎RaysDay‬.
Une bonne occasion de reprendre le cours de mes publications.
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le principe du RaysDay vous pouvez suivre ce lien, l’on y parle de Ray Bradbury, de lecture, de partage et de plein d’auteurs à découvrir : raysday.net)
C’est un nouveau texte de la série ONE SHOT que je vous propose :
Il s’agit d’une fanfiction éroticopornographique avec Justin Bieber, sur le thème des premières fois adolescentes et du transexualisme…

Je vous en dirai un peu plus sur ce texte dans le courant de la semaine… 😉

Strange days

Je suis dans un phase d’écriture un peu strange.
J’ai levé le pied sur les Confessions Brutales pour me lancer dans l’écriture de tout un tas de nouvelles plus bizarres les unes que les autres. Il y a des histoires de loup-garou (je vous en dirai un peu plus à ce sujet dans les jours qui viennent), du cyberpunk, de l’anticipation zarbi, et des fanfictions plutôt décoiffantes…
Dernier exemple en date : « Une soirée avec Justin Bieber (premiers émois sodomites) » ou comment Justin Bieber découvre le sexe anal et la vérité sur sa petite copine transexuelle au cours de la même soirée.