Archives par mot-clé : J’aime

Ziggy, pourquoi… (courrier des lecteurs)

Ziggy, pourquoi tous ces posts cryptés sur ce que tu aimes, ce que t’aimes pas, et pourquoi tu ne postes jamais de photos de toi… ?
 
Ce message résume à lui seul l’essentiel des relations que j’entretiens avec la partie la plus virulente de mon lectorat.
Une intro pour me flatter / suivie d’un couplet de banalité / et toujours le même refrain : montre-moi ton cul, montre-moi tes seins… Comme s’il fallait en passer par là pour faire grimper mon nombre de vues.
Ou raconter ma vie en direct pour me donner du crédit.
Je résiste.
Et chaque demande de ce type ne fait que me renforcer dans mon idée de départ. Celle d’utiliser une identité « vierge » sur internet – repartir de zéro – pour publier mes textes.
Pourquoi ?
Quelle est donc la nature de ce secret que je chercherais à cacher derrière cette cagoule et ces images provocantes ?
Un truc à rendre fou stalkers et branleurs.
Je fus (et serai peut-être un jour à nouveau) camgirl.
Sous un autre nom de scène, en d’autres lieux, et dans d’autres positions.
Aujourd’hui : je ne suis qu’une auteure sous un autre nom d’emprunt. Une fille qui aurait choisi de grimper la montagne par la face nord. Et je trouve ça plutôt bandant.

J’aime / J’aime pas

Plutôt que des secrets, j’aimerais vous proposer, lecteurs chéris, un petit inventaire de choses que j’aime… et de choses que je n’aime pas.

Soyons positif, commençons par un « j’aime » :

J’aime écrire avec la musique à fond.
Je n’aime pas quand on regarde par-dessus mon épaule pendant que j’écris.
J’aime parfois écrire avec une main dans la culotte.
Je n’aime pas quand je perds le fil de mon histoire après m’être masturbée un peu trop fort.
J’aime le sexe, vous devez vous en douter.
Je n’aime pas quand on retrouve une faute dans mes textes.
J’aime les textes qui claquent et font monter la température dans les culottes.
Je n’aime pas la romance, ça craint.
J’aime voir les garçons se retourner sur mon passage.
Je n’aime pas quand ils sont trop doux et que mon envie de soumission est trop forte.
J’aime la couleur des étincelles dans les yeux d’une amante.
Je n’aime pas les refus polis.
J’aime l’instant juste avant qu’un homme ne jouisse en moi.
Je n’aime pas quand ils se retirent de mes reins pour se contenter de jouir sur mes fesses.
J’aime sucer des sexes, tous les types de sexe, féminins, masculins, tous…
Je n’aime pas les filles trop timides.
J’aime les filles qui cachent leur jeu.
Je n’aime pas l’odeur de la lavande.
J’aime l’énergie du sexe au lever du jour.
Je n’aime pas les mecs qui ne me voient que comme une putain.
J’aime parfois ne pas avaler, juste m’amuser à faire couler le sperme sur ma gorge et mes seins.
Je n’aime pas spécialement les partenaires honteux.
J’aime parfois le goût du sang.
Je n’aime pas quand les bleus marquent la peau trop longtemps.
J’aime l’odeur du café, au petit matin, quand il possède un arrière-goût de sexe.