Archives par mot-clé : Pop

En prologue de VERY BAD PORN

À l’origine de Very Bad Porn, il y a une histoire qui traîne sur des forums depuis la création même d’Internet. L’on doit d’ailleurs retrouver cette histoire dans de vieilles revues pornos, voire de manière plus cryptée dans certaines fresques de bordels antiques.

Very Bad Porn se raconte comme une variation sur un thème bien connu : comment une jeune fille a été transformé en salope par un groupe d’amies et d’amis.

À force d’être lue, relue et réécrite (chaque auteur tenant son récit d’un témoignage soi-disant confidentiel), ce récit est devenu une légende urbaine, un conte pornographique.

Tout comme il existe des remake de film et des remix de chansons, j’estime qu’il devrait y avoir une place dans la pop culture pour le rewriting de textes.

Le hic, c’est que l’accusation de plagiat tombe très rapidement quand il s’agit d’écriture. Pourtant, je me suis dit que cette histoire méritait une nouvelle version remise au goût du jour. J’ai tout réécrit – changé certains lieux – supprimé certaines situations pour en ajouter d’autres issues de mon imagination pervertie – et j’ai limité le nombre de personnages à l’essentiel : trois filles, deux garçons.

J’y ai aussi ajouté ce qui fait le sel de la littérature pornographique : un minimum d’introspection pour saisir au mieux comment cette fille ne s’est pas réveillée salope par hasard.

Littérature porno pop chaos

J’ai récemment ajouté cette étrange mention sur ma description de blog : Littérature porno pop chaos.

Ceux qui connaissent mes écrits comprendront la formule sans explication.

Pour les autres, cela mérite quelques précisions :

Parce que je ne fais pas dans la romance. Ou alors la romance n’est qu’un événement, disons, accidentel, accessoire.

Parce que je ne fais pas vraiment dans l’érotisme. Ou tout du moins pas dans l’érotisme marketé et aseptisé prêt-à-passer à la télé.

Parce que que je ne m’accroche pas à des univers codifiés et ne conçois pas mon écriture autrement que dans le chaos, avec du fun, du weird, de la pop culture, de la brutalité, de la pornographie, de l’étrange à forte teneur en what the fuck et un parfois un mauvais goût totalement assumé…

Et surtout parce que je m’autorise toutes les audaces littéraires, surtout dans les mauvais genres.

Je ne suis pas…

Je ne suis pas la fille de tes rêves.
Je ne suis pas qu’une cagoule en noir et blanc.
Je ne suis pas une blogueuse modes et travaux.
Je ne suis pas la doublure fesse de Dakota Johnson.
Je ne suis pas une citation tirée d’un livre que l’on a pas lu.
Je ne suis pas qu’une sensation forte au passage entre deux jours.
Je ne suis pas une vampire, ni une sorcière, et encore moins une fée du logis.
Je ne suis pas un robot publicitaire pour un service de petites annonces coquines.
Je ne suis pas une amitié entre deux chanteurs pop trop mignons qui se termine en romance gay.
Je ne suis pas à un paradoxe près.