Archives par mot-clé : Pornhub

L’homme aux dix mille branlettes

L'homme aux 10.000 branlettes

Ceci n’est pas un défi.

Je n’arrête pas de le dire et je le répéterai autant de fois qu’il le faudra. Je me suis fixé pour objectif de jouir au moins une fois devant une vidéo de chaque pornstar. Si j’avais voulu me lancer un défi, j’aurais choisi de grimper au sommet de l’Everest. En guise de montagne, je me suis attaqué à la liste des actrices du site Pornhub.com. 10.000 actrices. De 18 à plus de 50 ans. De toutes les couleurs. De toutes les tailles de poitrine. De l’amatrice occasionnelle à la performeuse reconnue, en activité ou à la retraite, et dans tous les styles de pornos : softcore, hardcore, anal, gangbang, BDSM, lesbian, fisting, shemale, cuckhold, squirting, gapping, rimjob, uro… Il n’y a que le scato qui ne soit pas à la fête.

Question méthode, j’ai pris la liste dans l’ordre alphabétique. De A à Z. Ou plutôt de A. J. Applegate à Zoe Voss. Au départ, je me suis lancé bille en tête : 100 masturbations et autant d’éjaculations le premier week-end. Le dimanche soir, ma bite ne crachait plus que des microgouttes de flotte. Quant à ma paire de couilles, je m’attendais à la voir passer par l’urètre à force de me tirer sur le manche comme un aviateur en détresse. Alors je me suis dit qu’il valait mieux miser sur le long terme, sur une base de 3 branlettes par jour : matin, midi et soir.

Sur la base de ce rythme, si la liste d’actrices ne s’allongeait pas trop, j’étais parti pour toucher mon but en 9 ans. Aujourd’hui, je suis presque à la moitié du chemin. Mia Khalifa vient de me faire jouir dans un threesome acrobatique et je me lance à l’attaque de la filmographie de Mia Lelani.

Il ne faut pas croire que c’est facile. Je ne trouve pas toujours la vidéo qui fait mouche, il faut parfois chercher longtemps le moment qui me retourne le cerveau. Ce moment où l’actrice donne son plein potentiel. Ce moment où quelque chose passe au-delà de la caméra pour me saisir le coeur, puisqu’il n’est pas question de plaisir dans mon projet, ni de record ou de défi. Le Guinness Book, je m’en branle. 10.000 branlettes ou 1 million, ce serait la même chose s’il n’était question que de sexe. Ce qui m’importe, c’est que chacune de ces femmes grave mon cerveau au fer rouge.

Horoscope sexuel du mois d’août (Lion)

Horoscope sexuel lion

Le douzième et dernier horoscope de la série.

Nous avons eu, dans l’ordre : une tentative de performance scandaleuse de la part d’un réparateur informatique – un appel à oser les incartades les plus vicieuses – une charge contre les scorpions – une odyssée dans les tags les plus obscurs – l’histoire d’un adultère avec femme et maîtresse – du sexe en voiture avec un gendarme – un fantasme de gamine bondage – la recherche du grand amour sur Pornhub – le minotaure et sa grosse bite mythologique – une aventure catastrophe de soumission spatiotemporelle – et la scandaleuse humiliation publique de Marina…

Bref, le moment est venu de boucler la boucle en essayant de vous convaincre qu’une première fois est toujours possible.

Le premier amour, le premier doigt dans la chatte, la première goutte de sperme avalée sans recracher…

Le premier plan à trois, à quatre, à cinq, à plus…

Le premier travestissement, le premier léchage de cul, la première entorse à ses principes.

Il y a tant et tant de premières fois possibles et imaginables – chères lionnes et lions – que vous n’avez que l’embarras du choix. Si vous manquez d’imagination : pensez à cette femme qui rêve que son mari l’insulte ou lui crache à la figure pendant l’amour – pensez à cet homme qui éjacule pour la première fois sur le ventre et la poitrine de sa femme – pensez à cette femme qui a pissé sur son mari sans s’en rendre compte parce qu’elle venait de jouir pour la première fois depuis des années – pensez à cet homme qui, faisant fi de sa morale et de son dégoût pour le sang, osa faire l’amour à sa femme pendant ses règles…

Chaque jour offre une bonne occasion de repousser les frontières de sa sexualité.

Sortir de sa zone de confort n’est pas réservé à une élite de sybarites patentés. Tout le monde a quelque chose à essayer, que ce soit un simple doigt dans le cul ou se faire gang banger dans une cave de HLM sous les caméras de Jacquie et Michel.

Horoscope du mois d’avril (Bélier)

Je me connecte cinq minutes sur Facebook et les trois premiers articles « scientifiques » de ma timeline me rassurent sur mon karma :

– Je découvre que les personnes intelligentes disent plus de gros mots que les autres (j’aurais donc un QI à trois chiffres).

– J’apprends que parmi les 10 signes qui montrent que vous êtes un être éveillé, j’en possède 9 (à en croire l’article je suis la réincarnation d’un ancien Maître Ascensionné Tibétain).

– Et pour finir, ma consommation de café, en masse et sans sucre, tendrait à prouver que je suis – d’un point de vue clinique – une psychopathe.

Je pense surtout qu’il s’agit d’un tas de bullshit. Du genre de massive bullshit que l’on ingère à longueur de journée si l’on traîne trop sur ces réseaux dingos.

Andy Warhol nous avait promis le quart d’heure de célébrité. Je pense que nous en avons terminé de cette période : quel intérêt à devenir une célébrité quand on nous offre les moyens, la chance et l’honneur de nous comporter H24 comme des chroniqueurs télés ? À la fois juges et parties, popstars potentielles et destructeurs d’idoles.

Amies et amis béliers, ce nouveau printemps doit être considéré comme un nouvel an – l’opportunité d’un striptease mental – une occasion sans pareille de faire le ménage dans vos idées, vos fantasmes, vos désirs, vos obsessions, mais surtout vos idéaux et vos dogmes… Il est grand temps d’arrêter de chercher une vérité sur internet : c’est aussi illusoire que chercher « LE GRAND AMOUR » dans la barre de recherche de Pornhub.com